Être ou ne pas être un esprit libre, là est la question…

Certains nous connaissent depuis longtemps; pour certains, on a fracassé le décor il y a peu de temps… Plusieurs aventures ont animé les esprits libres au cours du temps, et nous avons surtout vu passer plusieurs visages. Au cours des  (bientôt) huit dernières années, près de quarante personnes ont collaboré avec nous: employés, partenaires, pigistes, et surtout des stagiaires (français) .

Qui peut prétendre avoir «l’esprit libre»?

Être un esprit libre en 2016

2016 devait être une année tranquille de consolidation pendant laquelle nous n’accueillions aucun stagiaire… Nous voudrions saluer Jessica, Anthony, Nathalie et Cynthia qui sont venus nous soutenir pendant une forte période de croissance.

ESPRITS D’HIVER Qui peut prétendre Avoir l'esprit libre? Simon-Pier Moquin Théroux, Catherine Fournier, Maxime Carey, Hadassah Gingras, Nathalie Benoit 

Déjà à la fin février, nous accueillions Catherine. Sage et posée, elle s’est tout de suite avérée un atout par ses qualités organisationnelles et sa forte expérience en révision. Son énergie et sa répartie ont rapidement su nous surprendre!

Une semaine plus tard, Simon-Pier est arrivé comme un cheveu sur la soupe… et des cheveux il en a! Quelle belle surprise que de découvrir ce voyageur, ce gars des médias qui est devenu un geek des multimédias…

Qui peut prétendre Avoir l'esprit libre? Simon-Pier Moquin Théroux, Catherine Fournier, Maxime Carey, Hadassah Gingras, Nathalie Benoit

ESPRITS D’ÉTÉ & DE LA RENTRÉE

C’est Maxime qui a répondu (la bonne réponse) à notre appel estival. Son expérience en développement web ainsi qu’en architecture sont venues compléter notre équipe web et interactivité.

Hadassah est venue partager les «bonnes nouvelles» avec nous… et est venue compléter l’équipe branding & design avec son souci du détail, son soin technique et son radieux sourire.

Juste après la Fête du Travail, Nathalie a célébré avec nous son nouveau travail. Forte d’une expertise événementielle, elle a rejoint nos rangs à titre de gestionnaire de contenu.

Les esprits les plus libres… on les appelle les «originaux»

Qui peut prétendre Avoir l'esprit libre? Simon-Pier Moquin Théroux, Catherine Fournier, Maxime Carey, Hadassah Gingras, Nathalie BenoitCeux qu’on appelle les originaux, ils sont comme les trois mousquetaires du studio. À noter que Mayday joue parfaitement le rôle de D’Artagnan, ce héros d’Alexandre Dumas reconnu pour son courage, son unicité, sa sobriété… et son esprit libre.

Des origines, Vincent (en liberté depuis 2011), Stéphanie (en liberté depuis 2012) et Roxanne (qui a formé seule le trio trop longtemps… entre 2009 et 2011) sont les héros qui ont vaincu le sous-sol au début 2013. Vous serez surpris de découvrir ce qui les lie: un «cours» et un réseau Bluetooth super-high-tech, que vous pourrez reconnaître dans leur sourire… C’est peu dire: à eux trois, ils savent tenir le fort ET mettre de l’ambiance à la Maison chez nous.

Beaucoup d’esprits libérés…

Ce nombre nous a étonné et en même temps, il s’explique: nous avons accueilli une douzaine de stagiaires français durant souvent plus de 15 semaines. Des expériences super enrichissantes autant pour eux que nous nous. «Esprits Libres m’a beaucoup apporté. Je dirais que c’est la culture de l’audace, du bon sens et de la persévérance.» – nous a souligné Geoffrey, stagiaire de 2014. Souvent, il nous ont permis de mieux nous structurer, quand on pense à Justine qui a animé une retraite stratégique (accompagné d’Esther Matte); Margaux qui a attaqué la papeterie et nous a proposé une production 5s et Karine qui nous a créé une foule de documentation servant aux ressources humaines…. Et c’est pour ne nommer que ceux-ci; ils se sont intégrés comme des parties prenantes du studio.

Nous avons aussi collaboré à la relève locale: administration, marketing, ressources humaines, informatique, infographie et design publicitaire. Nous avons accueilli une vingtaine de connaissances, de références et d’inconnus qui avaient entendu parler de nous. Ils venaient d’un peu partout: Cégep de Granby, Campus de Brome-Missiquoi, Société de formation industrielle de l’Estrie, Cégep de St-Jean-sur-Richelieu, Collège LaSalle, du Cégep André-Laurendeau et de l’Université de Sherbrooke.

«À travers celui-ci (stage), j’ai pu m’enrichir autant au plan professionnel que personnel. Je me rends compte que je ne pouvais pas tomber mieux que dans votre studio/loft/boutique! J’ai adoré travailler avec vous tous et ce stage m’a permis de confirmer que je veux vraiment étudier en communications.» s’exprime Cynthia Lamontagne dans sa carte de départ qu’elle nous a offert (avec un gâteau arc-en-ciel) , au printemps 2016.

Il est à noter que plusieurs demeurent dans notre sillage. Plusieurs nous ont fait des frousses suite aux drames de Paris et de Nice. Nous avons maintenant une liste de contacts et nous adorons l’application Facebook «Je suis en sécurité», émis lors d’attentats. D’autres sont plus près, comme Myriame qui vient nous aider à l’occasion et Nathalie qui vient tout juste de se joindre à l’équipe.